Acteurs Politiques

Stigmatisation et discrimination au Burkina : Guy Hervé Kam lance un appel au sursaut patriotique

A travers un communiqué ce 28 février, Guy Hervé Kam, Coordonnateur du Mouvement sens a manifesté son raz-le-bol face à la croissance de la stigmatisation et de la discrimination observée ces derniers temps au Burkina Faso. Il lance un appel à un surtout patriotique et à une union des fils et des filles du Burkina afin de remporter le combat pour la paix.

«J’ai du mal à comprendre et à accepter que nous puissions reproduire de tels comportements contre nous-mêmes, contre les nôtres, contre nos propres frères et sœurs », déplore Guy Hervé Kam. Selon lui, ni la lutte contre le terrorisme, ni la reconquête du territoire national ne sont des motifs d’oppression d’une population quelle que soit son ethnie.

« Nous devons tous condamner publiquement et à visage découvert, cette dérive identitaire qui est aux antipodes de notre identité collective en tant que Nation et en tant que Peuple», souligne le Coordonnateur du Mouvement. A cet effet, il condamne fermement et sans réserve, la stigmatisation des communautés et particulièrement celle de la communauté peule et aussi l’immixtion du fait religieux dans la politique. Il exhorte également le gouvernement à recadrer la lutte contre le terrorisme afin que la recherche justifiée de la victoire ne mette pas à mal le vivre-ensemble.

Citant ces propos de Martin Luther King, « nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous mourrons ensemble comme des idiots », Me Kam souligne la nécessité de l’union des Burkinabè pour vaincre l’hydre terroriste. Pour ce faire, il appelle tous les leaders sociaux, les partis politiques et les OSC à faire de la lutte contre la stigmatisation des communautés une composante essentielle de leur action en vue d’assurer la cohésion sociale, de contribuer à la lutte contre le terrorisme et de garantir un avenir de paix à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page